ANGÈLE

MER 23.08         POP        

Angèle dévoile, peut-être plus qu’avant, une finesse d’écriture palpable dans chaque chanson. Preuve vibrante d’un univers musical en pleine expansion. Ce qui nourrit sa plume, qui frappe autant par son extrême justesse que par sa simplicité, ce sont les histoires qu’elle a vécues et les questions qu’elle s’est posées. Une jeunesse décomplexée, alerte et avertie, sur des sujets aussi essentiels que le fléau des violences faites aux femmes évoquées sur le puissant Tempête ou l’indispensable notion de consentement. Et si Angèle n’a, aujourd’hui, peut-être plus exactement la même vie que ceux nés comme elle en Nonante cinq, ils se retrouveront, aussi, dans ce qu’elle dévoile de plus intime, de plus fragile et sans doute, de plus touchant. Cette mélancolie, ces ombres qui passent, Angèle a appris à les sublimer. À Bruxelles, à Paris, à n’importe quel âge de la vie. Vivre libre est le plus bel endroit qui soit.